CARNAVAL SAINTÉ : la parade du design.

Défilé d'ouverture de la biennale internationale de design 2017.

D'octobre 2016 à mars 2017, un projet collaboratif mené avec les étudiants de l'ESADSE. Cette année le carnaval de la ville de Saint-Étienne est éco-conçu : il est produit presque intégralement à partir de matériaux de réemploi collectés localement.


Atelier Open Sources à la cité du design.

L’ÉVÈNEMENT : présentation générale du projet.

Le projet de carnaval est conçu comme un projet participatif et populaire. Environ cinq cent enfants venus des centres sociaux de la ville ont fabriqué leurs propres costumes ou sont venus par groupes participer à la fabrication des chars en compagnie des étudiants de l'ESADSE.

Le thème de la Biennale du Design 2017, working promesse, les mutations du travail, appelle à un monde émergeant de participation, de travail ressenti comme une activité créatrice et participative qui transforme la société en profondeur.

Même si nous-même, métiers créatifs, indépendants et connectés naviguons dans ces évolutions avec intérêt, le verdict des étudiants en design et en art est beaucoup plus dur : le travail exprimé pour le carnaval de Saint-Étienne est dur et largement issu des souffrances tournées en farces joyeuses.

Les propositions faites par les étudiants, traitent avec humour et dérision la thématique du travail. Le char « pause café », le « char du travail inutile », le « partage du gâteau » ou encore « l'hommage au travail » sont autant de clins d’œil à la thématique du travail. Le cortège est accompagné de géants habillés en travailleurs Stéphanois, en Arlequins ou en robots. Au total, une cinquantaine de géants préparés par les centres sociaux ont défilé pour le carnaval. Ils seront accompagnés de compagnie des arts de la rue, acrobates et musiciens... Le public est largement invité à participer à l'évènement apportant instruments de musique ou déguisements pour participer à la fête !

PRÉPARATION :


Récupération et démontage du char construit en 2014 dans le cadre du projet Va-Vis et Danse.


Soutien logistique de la ville de Saint-Étienne pour le rapatriement du char stocké dans le tiers-lieu d'Aurec-sur-Loire : la maison Jules Verne.


Récupération des plateformes stockées depuis deux ans par la ville.


Relevé des plateformes.


Installation dans l'atelier de la cité du design.


Réparation et renfort des plateformes.

LES PROJETS ÉTUDIANTS :

Le "char du travail inutile" :
Un patron assis sur un fauteuil iconique du design se laisse servir par des bras mécaniques en référence aux temps modernes de Charlie Chaplin. En coulisse des enfants exploités travaillent pour faire fonctionner les machines. Assis confortablement, Monsieur Carnaval est le roi du défilé. À son arrivée sur la place de l'hôtel de ville sa tête sera suspendue au dessus des enfants qui tenteront de récupérer bonbons et pièces en chocolat contenus dans la piñata.
Matériaux collectés : médium, contreplaqué, tasseaux bois massif, carton, tubes carton, tubes acier, profilés carrés acier, moquette, tissus, filet, papier journal, farine de blé, fonds de peinture.


Modélisation 3D du projet (Gabrielle Chardigny).


Modélisation 3D du projet (Gabrielle Chardigny).


Structures du personnage.


Mise en place des mousses et découpe de la moquette.


Char du travail inutile sur le départ du défilé.

Le "char techno" :
Quelle place joue la machine dans le travail ? "[...] La musique techno se base sur l'expérimentation; c'est une musique pour le futur de la Race Humaine. Sans cette musique il n'y aura ni paix, ni amour, ni espérance. La techno a permis à des personnes de toutes nationalités de partager du plaisir ensemble sous un même toit simplement par le son. N'est-il pas évident que la musique et la danse sont les clefs de l'univers ? [...]" (Source : Undergroud Resistance). Ainsi, le char techno est une usine libre, mobile et durable. Pour sa construction nous avons réemployé l'avant du camion construit en 2014 dans le cadre du projet "Va, Vis et Danse" et nous l'avons installé à l'avant de la plateforme. Le reste du décor est conçu intégralement en matériaux de réemploi collectés sur le site
Matériaux collectés : médium, tasseaux bois massif, carton, tubes carton, tubes plastique, profilés carrés acier, isorels, fonds de peinture.


Esquisse (Adrien Vandevelde).

Construction du char techno.


Le char techno sur la place de l'Hôtel de ville.

Le "char pause café" :
Au travail la pause café s'impose. Inspirés de l'univers des marchands de café, les étudiants ont proposé une machine EXPRESSO mobile. Sur le défilé, le char café était accompagné des bars de déambulation conçus en 2014 pour la biennale de la danse. Ils distribuaient des boissons pour faire une pause conviviale dans la fête !
Matériaux collectés : carton, médium, polycarbonate, tasseaux de bois massif.


Étude 3D pour le char café (Maxime Romeas).


Étude 3D pour le char café (Maxime Romeas).


Étude 3D pour le réacteur.


Structure de la rosalie.


Char café, construction des structures bois.


Mise en place des habillages en carton.


Char café en construction à la cité du design.


Sortie du char café pour le défilé.


Réusage des bars roulants construits en 2014 pour VVD.

Le "partage du gâteau" :
Un immense gâteau du partage accompagné d'un florilège de sucettes géantes décorées par les centres sociaux de la ville.


Esquisse de projet (Laura Laigo).


Structure du gâteau.


Structures et habillages.

Matériaux collectés : médium, tasseaux de bois massifs, carton, papier journaux, bâche publicitaire, polystyrène extrudé, polystyrène expansé.

Hommage au travail :
De lourdes stèles en hommage au travail sont portées par les étudiants et assemblées place de l'Hôtel de ville.

Matériaux collectés : carton, papier, farine de blé.


Empilement des stèles place de la république.

Les géants :

Une cinquantaine de squelettes de géants de toutes tailles ont été fabriqués par l'association. Tout les géants ont été distribués par la ville aux centres sociaux qui participaient à l'évènement. Ils furent décorés par les enfants sur la thématique du travail. Ainsi, de nombreux géants étaient habillés en référence aux métiers Stéphanois.

Matériaux : tasseaux de bois, chutes de contreplaqué, élastiques.


Mouvements des géants.


Préparation des géants en atelier.


Articulation du géant par élastique.


Géant menuisier

LE CARNAVAL :


Entrée des chars place de l'Hôtel de ville.


Place de l’Hôtel de ville.


Costumes et sucettes géantes réalisés par les centres sociaux.


Place Jean-Jaurès


Installation de la piñata.


Piñata place de l’hôtel de ville - Tête de monsieur carnaval.


Les machines absurdes du char du travail inutile.


Le char techno, les bars roulants et le gâteau. Retour à la cité du design.


Retour du cortège en fin de journée.


Le vélo paresseux sur la route du retour.

DUB AFTER CARNAVAL :

Suite à l'évènement le char techno est installé sur la zone autonome Temporaire face à l'Open Factory. L'évènement a eu lieu sur le site de la biennale du design dans le cadre du commissariat "tiers-lieux Fork the world".


Le char techno dans la biennale le soir de l'évènement.


Groove Street Sound System et 42Hertz. Dubaftercarnaval à Openfactory.


Le char techno à la cité du design.


Flyer de l'évènement Dubaftercarnaval.

LE DÉMONTAGE :

À la fin de l'évènement commence le démontage soigné de tous les chars et des éléments de déambulation. Les matériaux sont triés par fonctions afin de pouvoir donner le plus de matière possible pour un nouvel usage. Étudiants, associations et particuliers ont ainsi récupéré la moitié des matériaux qui ont servi au carnaval. Le reste, ce qui n'a pas pu être donné, a été déposé dans les bennes de tri du centre technique municipal de la ville de Saint-Étienne pour que chaque flux soit correctement recyclé.


Tri de la quincaillerie


Tri du bois

Atelier pendant le démontage.

Crédits :

Créateur de la manifestation / pilotage : Michel Philippon
Organisation / co-pilotage : Baptiste Menu
Évènement, transport et logistique (Ville de Saint-Étienne) : Anne-Audrey Perrin-Patural, Fabien Romezin.
Suivi de projet, suivi de fabrication (Association Open Sources) : Gabriel Mercier, Baptiste Menu, Nicolas Bouckaert.
Étudiants ESADSE : Gabrielle Chardigny, Adrien Vandevelde, Clara Monteil, Laura Laigo, Pierre Dumas, Anne-Caroline Nizou, Marie Venon, Coline declef, Maxime Romeas, Lucie Marchois.
Stage : Vincent Gernot
Partenaires : Ville de Saint-Étienne, Cité du design, Chrysalide ressourcerie, Slurp Record, Tripalium Corp, Open Factory Sainté, Groove Street Sound System, La Baroufada, Fanfare Banzaï.

Ressources vidéo:

- Journal TL7 - Sujet parade design - mars 2017
- Épisode 1 : parade design - construction février 2017 - Ville de Saint-Étienne
- Épisode 2 : parade design - construction février 2017 - Ville de Saint-Étienne